À l’occasion d’une entrevue dans « Sept à Huit », Mimie Mathy a fait part d’un témoignage très émouvant. La comédienne s’est notamment prononcée au sujet de sa plus grande douleur. Le point à travers cet article. 

Le week-end dernier, Audrey Crespo-Mara a dédié le « Portrait de la semaine » à l’icône emblématique de Joséphine, ange gardien. À cette occasion, Mimie Mathy a confié les raisons pour lesquelles elle n’a jamais eu de descendance. Un témoignage qui a transpercé le cœur des fidèles téléspectateurs de TF1. On vous partage tous les détails. 

« Je renonce à créer une secte (…) »

À 63 ans, Mimie Mathy vit une vie épanouie. Lors d’une entrevue menée par l’équipe de « Sept à huit », l’actrice chouchou des Français s’est prononcée au sujet de sa nulliparité. Selon ses confidences : « On a tenté, mais cela n’a pas fonctionné (…) ». Même si l’idée de fonder une famille l’emballait fortement, la principale interviewée a cependant confié ses craintes. En effet, elle avait peur que son bébé ne soit lui aussi victime d’achondroplasie comme elle.

L’occasion pour elle de révéler sa réticence à créer une secte. Ce qui, selon elle, augmenterait les risques pour son enfant de contracter la maladie. Comme elle le souligne : « Je renonce à créer une secte. Il y a une chance sur quatre qu’il soit comme moi. À 45 ans, je cours également le risque de me dire après une échographie : qu’est-ce que j’ai fait ? (…)« . Des frustrations bouleversantes pour celle qui a dû affronter l’achondroplasie, une pathologie des os qui engendre un nanisme à vie.

Des critiques révoltantes

Si nous connaissons tous Mimie Mathy avec sa pathologie, ses parents ont tardé à diagnostiquer sa maladie. En effet, toujours selon son témoignage, c’est sa grand-mère qui a identifié la différence. Comme elle le révèle : « J’ai une cousine qui est née 15 jours après moi, et comme ma grand-mère tricote pour ces petites filles, elle a vite réalisé que mes manches étaient anormalement longues ». Par la suite, le diagnostic a été confirmé par un professionnel de santé.

Mimie Mathy craignait surtout le regard et le jugement des gens, dans la mesure où elle avait un enfant différent des autres. En effet, elle précise que ses parents ont à l’époque été témoins de plusieurs remarques accablantes. Parmi elles : « elle ne marchera jamais » ou encore « elle ne grandira pas plus de soixante-dix centimètres ». Quoi qu’il en soit, ces propos ont permis à l’actrice de devenir la femme qu’elle est aujourd’hui. Une force mentale qu’on ne peut que féliciter !