Les rumeurs circulent ces derniers temps au sujet du vainqueur de cette nouvelle saison de The Voice. En effet, un certain « fils de » est actuellement sur toutes les langues. De qui s’agit-il ? On fait le point pour vous !

S’il y a bien une émission qui est très suivie et commentée sur les réseaux sociaux, c’est bien The Voice. Depuis le coup d’envoi du télé-crochet cette année sur TF1, l’émission connaît un succès sans précédent. Et les rumeurs au sujet du grand vainqueur circulent déjà : on entend beaucoup parler du fils d’Axel Bauer

Jim Bauer fait sensation sur TF1

Le weekend dernier, les inconditionnels de The Voice ont pu assister à une nouvelle épreuve des KO sur La Une. Une soirée marquée par la prestation sensationnelle de Jim Bauer, le fils d’Axel Bauer. Le jeune candidat, membre de la team Marc Lavoine a enflammé la scène de The Voice avec le morceau « Tata yoyo » d’Annie Cordy. À présent, le chanteur est sur le droit chemin pour devenir le grand gagnant du concours.

À l’issue de son passage sur scène, Amel Bent n’a pu s’empêcher de réagir : « Non mais il est au-dessus » à son voisin, Vianney. Son moniteur, quant à lui, a affirmé : « C’est un délire, mais ça a marché ! », très étonné par cette reprise un peu décalée du participant. D’ailleurs, l’interprète de « Elle a les yeux revolver » ne s’y attendait pas du tout. Sur les réseaux sociaux, les réactions ne se sont pas non plus fait attendre…

Une reprise inspirée de l’interprétation de Julien Doré

Les internautes ont également apprécié cette prestation de Jim. Sur Twitter par exemple, on a pu lire plusieurs messages de satisfaction comme : « Jim Bauer a fait une reprise de “Tata YoYo”, comme dans Top Chef un cuisinier revisite totalement une recette. Époustouflant ! » ou encore « Jim Bauer excelle dans sa version de Tata Yoyo, incroyable ».

Et si sa performance nous rappelait un peu celle de Julien Doré à l’époque où il avait interprété la chanson « Lolita » d’Alizée, le principal intéressé a avoué lors d’une entrevue pour Télé Loisirs, que sa décision était en rapport avec la reprise de Julien Doré. Comme il l’explique : « Je pense que si Julien Doré n’avait pas eu le cran de réaliser cette interprétation à l’époque, je ne suis pas certain que j’aurais eu le cran cette année de réaliser ça. Ça m’a rassuré… »