Difficile pour Florent Pagny de ne pas craquer dernièrement sur le plateau de The Voice ! Mais que se cache-t-il donc derrière ses larmes ? On fait le point pour vous.

C’est rare de voir Florent Pagny verser des larmes sur le plateau de The Voice. Pourtant, samedi dernier, le chanteur de 59 ans n’a pas réussi à les contenir. Il craque à la suite des remarques bouleversantes de Vianney à destination d’un candidat…

Les larmes coulent sur le plateau de The Voice

Samedi dernier, TF1 avait donné le coup d’envoi des premières salves des Battles pour la 10e édition de The Voice. À l’issue du show, Marc Lavoine a décidé d’opposer Luc à Quentin. Après une magnifique prestation de la chanson de Maxime Le Forestier baptisée « Né quelque part », le coach décide de retenir Quentin. Son concurrent du jour, qui avait impressionné les téléspectateurs pendant les auditions à l’aveugle a toutefois été repêché par Vianney. L’occasion pour celui qui va bientôt quitter la scène musicale de faire quelques commentaires très touchantes. Et c’est à partir de ce moment que son collègue éclate en sanglots…

L’interprète de « beau-papa » souligne : « J’ai eu du mal à trouver le sommeil lorsque je ne me suis pas retourné au cours des auditions à l’aveugle». Et de préciser : « Je sais que tu détiens quelque chose. Je me rappelle tous les mots, ton histoire, ce que j’ai ressenti, les larmes que tu as versées en coulisses. Je veux être sincère avec toi ». Des propos qui ont fait craquer l’interprète de « savoir aimer », à la grande surprise de Nikos Aliagas. Pour sa défense, le père d’Ael et Inca a souligné : « Je suis quelqu’un de normal. Si je vois des gens pleurer, moi je fonds en larmes, je n’ai pas de problème avec ça ».

Cette anecdote poignante de Luc

Le 27 février dernier, Marc Lavoine s’est retourné pour Luc, à la suite de sa prestation vibrante du chant des partisans. Avant de monter sur scène, le jeune candidat de 30 ans avait partagé une anecdote bouleversante dans son portrait. Récemment, il est revenu sur son parcours à l’occasion d’une entrevue pour Gala. Selon ses explications, ses proches avaient beaucoup de mal à accepter le fait qu’il soit gai. Résultat, il s’est retrouvé à la rue. Comme il l’affirme : « J’ai mal vécu mon homosexualité… Ma faille ne me soutenait pas… ». Depuis, il a réussi à s’en sortir. Aujourd’hui, il travaille et habite sous un toit. Encore une autre histoire marquante de cette nouvelle saison de The Voice