Nagui a été complètement renversé en apprenant l’histoire de ce challenger venu tenter sa chance dans « Tout le monde veut prendre sa place ». Vous ne devinerez jamais ce qu’il a fait subir à cette star de la musique américaine. Le point à travers cet article.

Décidément dans Tout le monde veut prendre sa place, les anecdotes les plus inimaginables n’en finissent jamais ! Dernièrement sur le plateau de France 2, Nagui est tombé des nues en apprenant ce que son challenger a fait à une célébrité américaine. On vous dit tout ! 

Un candidat pas comme les autres

Chaque jour, les inconditionnels de Tout le monde veut prendre sa place découvrent des anecdotes hilarantes sur France 2. En effet, les candidats qui viennent tenter de détrôner le fameux champion de Nagui racontent parfois des histoires affolantes. Si le mari de Mélanie Page profite souvent de ces occasions pour leur lancer des vannes, le récit d’un certain Roland l’a complètement subjugué. Tout s’est passé dans la soirée du samedi 13 mars dernier. L’ancien maître d’hôtel, qui officie à présent en tant que formateur dans l’hôtellerie a confié à l’animateur de 59 ans comment il avait caché Miles Davis, l’un des plus célèbres trompettistes de l’histoire du jazz. 

Pour commencer, Nagui lui lance : « Vous avez rencontré Miles Davis, grand trompettiste ? ». Très enthousiasmé par cette question, son interlocuteur lui a répondu : « Oui. Il faut dire qu’il a un sacré souffle. Il est arrivé à l’hôtel tout ratatiné sur lui-même ». Et d’ajouter : « On se demandait s’il allait être en mesure de jouer le jour d’après. Le lendemain soir, le spectacle était sensationnel. C’était plein de lumière, c’était joyeux », affirme-t-il devant le père de Nina Fam.

« Je l’ai mis dans un coin, on s’est occupé de lui… »

Mais Roland n’en a pas fini. Le lendemain, il a eu le privilège de rencontrer personnellement le musicien. Selon ses déclarations : « Au moment où tout le monde quittait les lieux, il y avait le tour bus qui était garé devant l’établissement. Miles est arrivé avec un de ses collègues. Il s’est présenté à l’entrée et il m’a dit qu’il voulait qu’on le laisse tranquille. Il a demandé à ce que personne ne vienne le déranger ». Le candidat précise ensuite : « Je l’ai mis dans un coin, on s’est occupé de lui… ». Et de conclure : « Tout le monde venait et me demandait : “Avez-vous vu Miles ?” ». Sacré Roland !