Scandale chez Touche pas à mon poste ! Un membre de l’ancienne équipe de Cyril Hanouna vient de livrer un témoignage bouleversant. En effet, ce dernier s’est fait harceler à maintes reprises par une célébrité. On vous dit tout !

À l’occasion de son passage dans Non Stop People, Fabien Lecoeuvre, ancien chroniqueur de Touche pas à mon poste a fait des révélations étonnantes à son sujet. En effet, l’ex-collègue de Cyril Hanouna aurait été harcelé en ligne par Michel Polnareff. Il témoigne.

Des rapports compliqués entre Fabien Lecoeuvre et Michel Polnareff

Fabien Lecoeuvre est particulièrement fasciné par l’univers de la chanson française. L’ancien chroniqueur de TPMP l’a démontré le long de sa carrière réussie lorsqu’il officiait aux côtés de Patrick Sébastien. Ces nombreux livres dédiés au monde de la prédilection témoignent également de son succès. Le mari de la comédienne, Anne Richard, a par ailleurs collaboré aux côtés de grands artistes à l’instar de Michel Polnareff ou encore Claude François. Seulement, avec l’interprète de « Goodbye Marylou », les relations se sont achevées sur de mauvais termes.

Convié sur le plateau de Non Stop People, dans l’émission « Good Morning Week-end », l’auteur s’est prononcé au sujet de cet ancien partenariat. Selon ses explications : « Il y a eu énormément d’accrochages et de réconciliations. Il y a eu des hauts et des bas. En même temps, c’est un peu normal. Ces célébrités sont tellement cyclothymiques ». Le principal concerné a également révélé une autre anecdote poignante. En effet, il a traversé un véritable cauchemar en raison des agissements du compositeur de 76 ans.

« (…)Je n’étais ni son attaché de presse, ni son assistant, ni rien du tout. »

Toujours selon les confidences de Fabien Lecoeuvre : « J’ai été victime de cyberharcèlement avec lui. À partir du moment où j’ai cessé de collaborer à ses côtés, il a commencé à m’envoyer des vannes sur les réseaux sociaux. Comme toutes ces grandes stars, il a plusieurs fans autour de lui, 30 000, 40 000 voire 100 000 admirateurs ».

« Il me faisait comprendre que je n’avais été ni son attaché de presse, ni son assistant, ni rien du tout. C’est à peine s’il me connaissait ». Des circonstances contraignantes sachant qu’il a travaillé en étroite liaison avec l’artiste. Le père de Sarah Lecoeuvre poursuit en affirmant : « C’est délicat, je n’allais pas sortir tous les contrats que nous avons co-signés ensemble en qualité d’attaché de presse ou même de représentant légal ».

Le principal intéressé a finalement réussi à mettre un terme aux harcèlements dont il a été victime. En effet, il est remonté jusqu’aux responsables des réseaux sociaux qui ont par la suite menacé les auteurs des comptes accusateurs. Selon lui : « Ça peut être dangereux. Nul n’est à l’abri d’un mec à la John Lennon qui vous descend dessus avec son arme ». Dans tous les cas, le père de famille est content que cette affaire soit à présent loin derrière lui.