Voilà une situation à laquelle Vianney ne s’attendait pas. Le chanteur a en effet déclenché involontairement un mouvement de foule en plein tournoi de Roland-Garros… Retour sur cette séquence insolite !

Les matchs de Roland-Garros battent actuellement leur plein, pour le plus grand plaisir des adeptes de la balle jaune. Mercredi dernier, Vianney, qui comptait parmi les membres du gradin, a provoqué un véritable mouvement de foule, sans même le vouloir. La rédaction de PHPA fait le point pour vous !

Vianney crée la surprise au Roland-Garros

Voici maintenant plusieurs jours que le coup d’envoi du tournoi Roland-Garros a été donné. Les férues de la balle jaune ne manquent pas d’assister en direct aux matchs sur les gradins. Parmi eux, on a retrouvé le célèbre coach de The Voice, à savoir Vianney. L’acolyte d’Amel Bent est venu pour admirer les talents des tennismen français. Et à la suite d’un exploit de Pierre-Hughes Herbert et Nicolas Mahut, il n’a pas hésité à partager sa fierté sur Instagram.

Mais si l’attention devait se focaliser sur les sportifs ce jour-là, le public avait les yeux plutôt rivés vers l’interprète de Beau-papa. Comme en témoigne le story de l’artiste. En effet, on le retrouve dans une vidéo où il signe quelques autographes pour des admirateurs, sans oublier les selfies, pour le plus grand plaisir de ces derniers. Une situation qui n’est pas évidente à vivre pour le jeune guitariste.

« J’ai honte je me prends trop pour un tennisman à signer des balles »

Sur la Toile, il n’a pas tardé à réagir en expliquant : « J’ai honte, je me prends trop pour un tennisman à signer des balles ». Mais Vianney a cependant contribué à la joie des spectateurs qui ont pu rencontrer leur idole d’une part et apprécier les matchs d’autre part. Mercredi dernier, d’autres célébrités françaises étaient au rendez-vous. Parmi elles figure Capucine Anay, comme en témoigne sa dernière story Instagram.

« Journée ensoleillée à @rolandgarros ! Après 1 an et plusieurs mois de confinement, ça fait du bien de reprendre progressivement une vie normale (…). Heureuse de partager enfin un peu de vie sociale (…). Beaucoup d’émotions de retrouver le contact humain, primordial pour un bon esprit ».