L’atmosphère était particulièrement tendue cette semaine dans « Touche pas à mon poste ». En effet, une violente échauffourée a éclaté sur le plateau de C8 entre l’ex de Loana, Eryl Prayer et Sylvie Ortega. Face à la réaction brutale de ses invités, Cyril Hanouna était obligé de s’interposer. On vous dit tout ! 

L’ambiance était explosive sur le plateau de Cyril Hanouna. En effet, Sylvie Ortega a profité de l’occasion pour régler ses comptes avec Eryl Prayer. Rappelons que l’ex-compagnon de Loana avait accusé la mannequin espagnole d’avoir déclenché le coma de Loana. Très remontée à la suite de ces accusations, l’acolyte de la star de télé-réalité en était venue aux mains avec Eryl. 

Ça chauffe sur le plateau de TPMP

Sur le plateau de Touche pas à mon poste, Loana a commencé par menacer la vedette de télé-réalité : « Tu vas me regarder droit dans les yeux et m’avouer ce que tu as eu le cran d’affirmer hier soir devant tout le monde… ». Ces derniers jours, l’ex-chéri de Loana avait lancé des accusations contre l’agent de cette dernière. Selon le jeune homme, elle aurait tenté d’assassiner la mère de Mindy en lui donnant un excès de médicaments à son insu. Des allégations que la star de « Loft Story » elle-même a tenu au début de la semaine en donnant de ses nouvelles depuis sa chambre d’hôpital.

Des séances de règlements torrides…

Noir de colère, Eryl Prayer a répliqué : « Tu t’en est pris à mon père espèce de S***** », en exposant un doigt d’honneur. Sans hésitation, Sylvie Ortega a répliqué : « Tu t’es attaqué à mon mari espèce de fils de m**de ». Elle pointe le jeune homme du doigt pour avoir tenté de dérober les bijoux de Loana. Très agacé, l’artiste s’est rapproché de son interlocutrice et lui a demandé sur un ton menaçant : « Tu veux qu’on parle de Ludovic ? ».

C’est là que les choses ont commencé à dégénérer. Face à l’urgence de la situation, Baba a dû réagir au plus vite pour éviter que quelqu’un ne se blesse sur son plateau. L’animateur de « Balance ton post » s’est donc interposé entre les deux rivaux. Heureusement, il est intervenu à temps, car les choses auraient pu prendre une tournure dramatique. On a eu chaud !