Pour la première fois, Alexia Laroche-Joubert, productrice du programme, a accepté de témoigner concernant son licenciement. Pour rappel, elle avait été virée à cause de sa grossesse.

Alexia Laroche-Joubert a fait fortune en faisant de sa carrière à la télévision sa priorité ! Mais un beau jour, elle tombe enceinte et sa vie professionnelle bascule

« L’inspection du travail a lancé un avertissement à mon employeur »

Alexia Laroche-Joubert est la réalisatrice de l’émission à succès « Star Academy ». Un télé-crochet qui a révélé des célébrités à l’instar de Jenifer, Sofia Essaïdi ou encore Nolwenn Leroy. Passionnée par son travail, la productrice consacre beaucoup de son temps à la gestion de ses shows et ses divers projets. Le weekend dernier, elle était l’invitée du podcast « Femmes de télé ». L’occasion pour celle qui est à l’origine de la télé-réalité « Les Marseillais » et « Les Chtis » de revenir sur son expulsion de sa propre émission.

Alors qu’elle a toujours réussi à gérer avec brio les tournages de Star’Ac, la direction des ressources humaines en a décidé autrement un beau jour. En effet, enceinte de son premier enfant, la mère de famille a continué à travailler d’arrache-pied. Une situation qui ne plaisait guère aux inspecteurs de l’État. Comme l’explique la principale intéressée : « Oui ! Ça a été difficile. J’étais enceinte sur le plateau de la Star Academy et l’inspection du travail a lancé un avertissement à mon employeur. Si les inspecteurs me revoyaient sur le plateau, c’est mon supérieur qui allait payer les frais ».

Alexia Laroche-Joubert brise le silence

Un passage marquant de son passé qu’Alexia Laroche-Joubert n’oubliera pas de sitôt. Son métier lui tient d’ailleurs très à cœur. Comme le précise la mère de Solveig et Isaure : « Je les ai respectées envers et contre moi ». Encore très touchée par ce coup dur, elle a confié : « Je ne supporte pas lorsque l’État se substitue à ma propre volonté », s’indigne-t-elle.

Et la productrice d’émissions d’ajouter : « Il est important que les autorités mettent un cadre pour des femmes qui, en revanche, sont vulnérables ou victimes de personnes qui voudraient les employer alors qu’elles ne devraient pas ». En dépit de cette mésaventure, l’ex-compagne de Guillaume Multrier a réussi à s’en sortir et peut aujourd’hui être fière de son parcours !