Difficile pour Alessandra Sublet de cacher sa contrariété suite aux jugements de ses amis. En effet, ces derniers l’ont traité de « mère indigne » à la suite de sa décision de déménager, loin de ses enfants…

Il y a quelques jours, Alessandra Sublet a fait part de sa décision de déménager et de quitter ses enfants pour pouvoir « vivre sa vie ». Une initiative qui est mal passée du côté de son entourage et notamment ses amis. Les critiques ont été sans appel !

Alessandra Sublet prend une décision radicale

Le mois dernier, Alessandra Sublet avait annoncé qu’elle avait mis fin à son histoire d’amour avec Jordan Deguen. Une source anonyme s’est confiée sur le sujet lors d’une entrevue pour Voici. Selon cette dernière : « Leur romance tournait en boucle. Ils ont rompu sur de bons termes (…) ». Un autre proche du couple avait livré d’autres détails concernant la décision de l’animatrice de déménager à l’issue de cette séparation.

En effet, la mère de famille aurait décidé de s’installer dans le sud de la France. « Pour le moment, elle fait des travaux sur place. Mais elle espère pouvoir s’y installer définitivement à partir du mois de juin. Elle a plein de souvenirs d’enfance dans le quartier. Elle y passait beaucoup de temps, plus jeune, avec ses parents et ses grands-parents ».

Il y a quelques jours, la jolie brune de 44 ans a fait quelques révélations au sujet de sa vie privée auprès du magazine Elle. Elle explique : « Je n’ai jamais voulu dépendre des hommes. Je savais que mon autonomie financière ferait de moi une femme libre. Dès qu’on met une quelconque barrière, j’ai l’impression d’étouffer. Certes, il y a un prix à payer derrière tout ça. Il m’arrive des fois de vouloir être comme mes amies. Posée ».

« Ça ne fera pas d’eux des gosses malheureux… »

Une décision qui n’a visiblement pas enchanté son entourage. Comme le souligne Alessandra Sublet dans son interview : « Certains de mes amis ne comprenaient pas le fait que je puisse laisser mes enfants avec leur père. Selon eux, cela faisait de moi une mère indigne ! ». Mais la mère de famille n’a pas hésité à leur répondre en précisant : « Je vais vivre ma vie et la partager une semaine sur deux avec eux. Ils peuvent à tout moment venir me voir tout comme je peux leur rendre visite quand je le veux. Ça ne fera pas d’eux des gosses malheureux ».