L’ambiance a été explosive le week-end dernier sur le plateau de TPMP. En effet, Gilles Verdez et Fabrice Di Vizio se sont engagés dans un débat fougueux qui a fini par un gros clash. Une situation qui a pourtant amusé Baba, n’hésitant pas à se moquer de son chroniqueur en direct. On vous dit tout !

Une fois encore, le plateau de « Touche pas à mon poste » a été le théâtre de violents règlements de compte. Au cours du numéro diffusé le week-end dernier, un chroniqueur de Cyril Hanouna en a pris plein la gueule. Il s’agit de Gilles Verdez, qui s’est fait dézinguer en direct par Fabrice Di Vizio à la suite d’un débat houleux. Baba lui-même a reconnu que son collègue s’est fait « défoncer ». On vous partage tous les détails à travers cet article.

Un débat au sujet du couvre-feu

Le week-end dernier, Cyril Hanouna a décidé de convier plusieurs invités sur le plateau de TPMP. Au programme, un débat axé sur une éventuelle interruption du couvre-feu. En effet, le sujet fait actuellement polémique dans l’actualité médiatique. Certains Français espèrent aujourd’hui une atténuation des mesures de restriction. Mais pour l’État, la prudence est encore de mise.

À ce propos, le ministre de la Santé s’est prononcé récemment auprès de la presse. Selon lui, ce n’est pas encore le bon moment pour lever les contraintes. Le représentant du gouvernement de Jean-Castex a également souligné : « Le couvre-feu a permis de stabiliser la situation sanitaire. À ce stade, il est capital de maintenir le couvre-feu ». Sur le plateau de C8, ces déclarations ne font pas l’unanimité.

« Non, mais vous rigolez ou quoi ? »

Le présentateur vedette de la chaîne a en effet invité le Docteur Martin Blachier et l’avocat Fabrice Di Vizio pour avoir leurs opinions sur le sujet. L’avocat a ainsi affirmé qu’il est important de connaître quand les mesures vont être levées. Mais pour le spécialiste en épidémiologie, une chose est claire. : « On arrête tout lorsque les personnes jugées vulnérables sont vaccinées ».

Un argument qui ne passe pas du tout auprès du spécialiste du droit. Ce dernier s’est indigné : « Non, mais vous rigolez ou quoi ? C’est de la foutaise ce truc ! ». Il précise également que l’État avait promis de mettre fin au couvre-feu dès que les cas n’allaient pas au-delà de 5 000 par jour. Aussi, il a tenu à insister sur le fait que les vaccins disponibles sont encore très limités.

« Évitez de vous exprimer sur des sujets que vous ne maîtrisez pas avec moi »

Très enthousiasmé par le débat, Gilles Verdez a décidé d’apporter son grain de sel. Il affirme alors : « Avec tout le respect que je vous dois, Me Di Vizio, c’est vous la blague ». Et d’ajouter : « Un relâchement du couvre-feu et tout repart ». Mais l’avocat ne voit pas du tout les choses de la même manière. Il vide alors son sac en indiquant : « Vous pensez qu’être chroniqueur sur TPMP vous donne le droit de donner votre avis sur des sujets que même les scientifiques n’arrivent pas à démontrer(…) Vous n’en savez rien. Évitez de vous exprimer sur des sujets que vous ne maîtrisez pas avec moi ».

Poignardé de plein fouet, Gilles Verdez a essayé une attaque ultime : « Monsieur Di Vizio, vous cherchez la singularité et vous faites naufrage ». Mais pas de quoi déstabiliser son interlocuteur qui déclare : « C’est une belle phrase, mais elle ne veut rien dire ». À la suite de quoi Cyril Hanouna s’est permis de se moquer de son collègue en affirmant : « Oh, il t’a défoncé ! ». Reste à savoir si l’allègement du couvre-feu sera appliqué prochainement sur le sol français.