Entre la grossesse et les kilos en trop, Amélie Etasse a vécu une véritable galère. L’héroïne de Scènes de ménages s’est récemment confiée sur le calvaire de la maternité. On vous dit tout !

Amélie Etasse goûte pour la première fois aux joies (et calvaires) de la maternité ! Au mois d’août dernier, l’héroïne de Scènes de ménages donne naissance à son premier enfant. Une nouvelle vie qu’elle a tenu à raconter sur le site « Magic Maman ». Entre le retour à la vie professionnelle et la vie de maman, ça n’a pas été facile pour la jeune comédienne. Zoom sur ce témoignage renversant !

Un bébé né dans des conditions particulières

Amélie Etasse donne naissance à son premier bébé en août 2020. Avec son compagnon Clément Séjourné , l’actrice accueille le petit Vasco. Un accouchement qui a eu lieu dans un environnement particulier. En effet, à l’époque, l’épidémie de Coronavirus battait son plein et le personnel médical ainsi que les patients étaient soumis à la même règle : le port de masque obligatoire. Une fois son petit prince né, tout va pour le mieux dans la vie de la jeune maman, ou presque !

La mère de famille s’est récemment confiée lors d’une entrevue pour Magic Maman. C’est ainsi qu’elle explique : « J’ai repris le chemin du travail 6 semaines après l’accouchement. Je suis contente de l’avoir fait, car ça a permis à mon époux de prendre le relais. On se départage les tâches (…) », a-t-elle avoué. Et la jolie blonde de 37 ans d’ajouter : « Je suis très heureuse d’avoir laissé la place à mon partenaire. Au cours de ma grossesse, j’ai appris que ça servait à rien de trop prévoir, car ça ne marche pas comme ça ».

« Je me suis dit “ne te prends pas la tête avec ça” »

Alors que l’univers télévisuel est encore paralysé par la crise sanitaire, Amélie Etasse doit faire face à d’autres problèmes. En dépit de ses kilos de grossesse, elle reste cependant optimiste. Comme l’affirme la mère de famille : « Je me suis dit “ne te prends pas la tête avec ça”. Pour moi, la priorité c’était le petit », souligne-t-elle. D’ailleurs, au lieu de s’entraîner en salle de gym, la comédienne préfère passer du temps avec son fils. « J’ai hâte de commencer les bébés nageurs (…). Il ne porte pas le prénom d’un explorateur pour rien », a-t-elle conclu.