Cyril Hanouna a encore fait des siens cette semaine dans TPMP. Cette fois, c’est Léa Salamé qui se retrouve dans le viseur de l’animateur. Ce dernier la pointant du doigt pour ses talents d’intervieweuse…

L’entrevue de Booba, menée par Léa Salamé sur France Inter, a suscité de vives réactions chez Cyril Hanouna. L’animateur de Touche pas à mon poste a donné son avis cash et cela ne risque pas de plaire à la journaliste de 41 ans. Le point à travers cet article !

Une interview qui crée la polémique

Baba n’est pas du genre à y aller par quatre chemins lorsqu’il s’agit d’évoquer ses opinions ! Jeudi dernier dans TPMP, l’animateur a réagi à la suite de l’entrevue entre Booba et Léa Salamé. L’entretien retransmis sur les ondes de France Inter a vite créé le buzz. En effet, l’interprète de Validée et DKR avait indiqué dans le programme de 7 h 50 : « J’ai la wifi je vois tout », mais « si on veut évoquer le Front national, c’est un parti qui ne devrait jamais exister. Personnellement, je trouve ça anormal qu’on vote pour le Front national (…) ».

« Léa Salamé, elle est intervieweuse comme moi je suis boucher ! »

Cette interview, retransmise en direct, n’a pas manqué de faire réagir Cyril Hanouna et ses chroniqueurs. Le trublion du PAF n’a pas hésité à commenter : « Léa Salamé, elle est intervieweuse comme moi je suis boucher ! ». Et le collègue de Benjamin Castaldi d’ajouter : « Non, mais c’est la vérité. Je l’apprécie énormément, mais honnêtement, on ne va pas se mentir, on a besoin d’une contradiction. Moi je ne partage pas l’avis de Jean Messiha, mais on en discute (…) ». 

Le trublion du PAF enchaîne en soulignant : « Sur France Inter, la contradiction est inexistante. Sur France Inter, le seul avantage c’est qu’il n’y a pas de pub ». Dans cet entretien qui a créé la polémique, Booba a confié : « J’aime la France quoiqu’il arrive. Mais après la crise liée aux gilets jaunes, puis celle liée à l’épidémie de Coronavirus, je pense que la France se porte très mal ». Des déclarations qui ont également été commentées sur les réseaux sociaux