Visiblement, Madonna n’était pas très tendre avec son garde du corps, à en croire les confidences de Jean-Pierre Foucault sur la célébrité. On vous dit tout !

À l’occasion d’une entrevue menée par des journalistes belges, Jean-Pierre Foucault a confié quelques anecdotes concernant les célébrités qu’il a fréquentées. Parmi elles figure Madonna qui, selon ses explications, avait tendance à terroriser ses gardes du corps. Le point à travers cet article !

Madonna : une star capricieuse

En dépit de son succès phénoménal, Madonna présente comme tout le monde ces propres faiblesses. La célébrité est notamment connue pour être particulièrement capricieuse. Lorsqu’elle réalise ses tournées, elle exige que certains de ses meubles lui soient fournis sur place. La chanteuse dispose également d’un dressing au parfum enivrant. De plus, ses tenues sont toujours impeccables et nettoyées tous les soirs. L’artiste ne manque pas de demander aux hôteliers de refaire sa chambre à neuf lorsqu’elle séjourne dans un hôtel.

La mère de Rocco et Lourdes est également connue pour être très pointilleuse, notamment en ce qui concerne l’hygiène. En effet, les lunettes de toilettes doivent toujours être nickel là où elle passe. Bref, la jolie blonde de 62 ans n’est pas la plus gentille des stars avec le personnel qu’elle croise. À l’occasion d’une entrevue pour 7sur7, Jean-Pierre Foucault a tenu à partager des confidences croustillantes au sujet de l’artiste. Dans les années 90, le présentateur vedette de TF1 a eu le privilège de croiser sa route dans l’émission Sacrées femmes.

Cette façon propre à Madonna de terroriser ses gardes du corps

Au cours de l’entretien, Jean-Pierre Foucault confie : « En 1998, au cours de son passage dans “Sacrées femmes”, Madonna est venue avec un monsieur immense. Il mesurait dans les deux mètres, aussi bien de haut que de large. Et cet individu m’a demandé où était le fauteuil sur lequel la chanteuse devait s’installer à côté de moi ». L’animateur septuagénaire enchaîne en soulignant : « Je lui explique qu’il faut descendre deux étages pour le récupérer au fond du studio ».

L’ancien présentateur de Qui veut gagner des millions précise ensuite : « Je décide de l’accompagner, et sur le chemin, il se met à compter les pas. One, two, three, four… Six hundred… Lorsqu’il est arrivé à destination, il avait réalisé 853 pas. Je lui demande alors pourquoi il fait ça, et là il me répond : “Si jamais elle me le demande”. C’est quand même hallucinant qu’un mec vienne de Los Angeles et soit en train d’imaginer toutes les demandes éventuelles de la star pour ne pas la décevoir. Évidemment, l’artiste ne lui a jamais posé la question. Mais au moins, il était prêt à toute éventualité » affirme le père de Virginia.