La polémique autour des « Dîners clandestins » ne cesse d’enfler ! Pierre-Jean Chalençon est depuis devenu, la risée de tous, dont son chef cuisinier. Aux dernières nouvelles, ce dernier l’a même traité de « con ».

Christophe Leroy, le chef cuisinier pointé du doigt dans l’affaire « Dîners clandestins » s’est prononcé au sujet de la polémique. L’as du fourneau a profité de son entretien avec BFMTV pour faire une grosse mise au point. On vous dit tout !

Pierre-Jean Chalençon crée le buzz

Ces derniers jours, on ne parle que de Pierre-Jean Chalençon dans les médias ! Tout a commencé à la suite d’un reportage retransmis sur M6. En effet, dans ce documentaire, on apprend qu’un « collectionneur » a organisé des dîners de manière secrète, en invitant des personnes haut placées du pouvoir. Mais très vite, on apprend qu’il s’agit en fait de l’ancien acheteur d’Affaire conclue. En effet, ce dernier est soupçonné d’avoir organisé une réception discrètement dans le Palais Vivienne avec la complicité de Christophe Leroy.

À en croire le fameux reportage, il s’agissait d’un dîner valant « 220 euros par personne » préparé par le chef cuisinier de 57 ans. Plus tard, la maison de l’antiquaire, située dans la capitale a fait l’objet d’une perquisition. Le propriétaire a été embarqué par les policiers jusqu’au commissariat. Lors de sa mise en examen, l’ancien collègue de Sophie Davant a démenti toute implication dans l’affaire jusqu’au bout.

« Ferme ta gueule, tu fais quoi là ? »

Par ailleurs, Christophe Leroy a lui aussi été entendu par les enquêteurs à l’occasion de sa garde à vue. Le weekend dernier, le cuisinier a brisé le silence pour la première fois au micro de BFM TV. Ce dernier a ainsi confessé : « Si je suis puni pour cela, j’assumerai entièrement. Il n’y a rien de grave, il ne s’est rien passé au Palais Vivienne. Toutefois, je comprends tout cet affolement : le palais, le caviar, le cuisinier du show-business… »

Pour ce qui est des déclarations du spécialiste de Napoléon concernant la présence de ministres, le chef a également tenu à faire quelques confidences. Il a réagi en s’exclamant : « quel con ! » Je le contacte pour lui dire “Ferme ta gueule, tu fais quoi là ?” Mais c’est trop tard ! Et ensuite, il y a la polémique qu’on connait tous ! Mais de toute façon c’est fait, on assume ». Et le normand de conclure : « Il n’y a rien de grave, je n’ai assassiné personne, je n’ai dérobé personne » pour sa défense.