Anne-Laure Bonnet, l’ancienne journaliste sportive a récemment fait parler d’elle dans « C à Vous ». L’occasion pour l’animatrice de revenir sur les menaces qu’elle a subies sur le milieu professionnel à cause de son poids. Zoom sur ce témoignage poignant…

Au début de la semaine, Anne-Laure Bonnet était l’invitée d’Anne-Elisabeth Lemoine sur le plateau de « C à vous ». L’occasion pour l’animatrice de 42 ans de se livrer à cœur ouvert au sujet des menaces d’expulsion dont elle a été victime en raison de son poids. On fait le point pour vous !

« On m’a demandé de perdre du poids, auquel cas on m’enlevait de l’antenne »

Voici un témoignage qui a effondré les fidèles téléspectateurs de France Télévisions ! Dimanche dernier, Canal + a retransmis un documentaire produit par Marie Portolano intitulé « Je ne suis pas une salope ». À travers ce programme, la journaliste met en exergue les propos sexistes souvent subis par les femmes journalistes qui travaillent dans l’univers du sport. Depuis, les témoignages ont jailli. Parmi eux figure celui d’Anne-Laure Bonnet qui s’est rendue lundi dernier sur le plateau de C à Vous.

Devant Anne-Elisabeth Lemoine, elle a fait des révélations fracassantes. « Un responsable de rédaction a envoyé un SMS osé à l’un de mes collaborateurs au cours d’une émission (…) ». Et d’ajouter : « Le journaliste en question a refusé de me fournir le SMS en question. Donc j’en ai parlé à la rédaction et on m’a dit que c’était pour rire ». Mais la situation était loin d’amuser la principale concernée. Comme elle l’affirme : « Au bout d’un moment, vous comprenez que la personne qui est en charge vous prend pour la “gonzesse” à qui on demande de mettre des décolletés ». 

L’invitée du jour n’a pas fini de vider son sac. Toujours selon son témoignage : « On m’a demandé de perdre du poids, auquel cas on m’enlevait de l’antenne ». La situation étant devenue insupportable pour elle, elle a fini par prendre la décision de claquer la porte. Toutefois, la présentatrice souligne que : « les journalistes qui lui ont fait la réflexion sont toujours en place aujourd’hui ».

Non au sexisme !

Pour enchaîner sa prise de parole, Anne-Laure Bonnet a tenu à féliciter ses consœurs qui ont eu le courage de s’exprimer sur le sujet. Comme elle l’indique : « J’apprécie énormément ce qu’a fait Clémentine Sarlat. Elle est partie et elle a parlé ». Et de préciser : « Beaucoup disent que c’est facile de parler, mais ce n’est pas le cas. De toute manière, elle s’est certainement confiée auprès de ses supérieurs comme moi et ça n’a rien changé ».

Si la jolie blonde s’est rendue sur le plateau, c’est également pour dénoncer le sexisme, qu’elle juge encore omniprésent dans l’univers du journalisme sportif. Pour illustrer son point de vue, elle a fait part d’une séance photo au cours de laquelle elle était obligée de mettre une robe malgré le temps qui faisait très froid. Comme elle l’explique : « Il n’y a aucune raison que le sport demeure un bastion masculin (…) ». Voilà qui est dit !