Jérémy Frérot a récemment revu les images de son casting pour The Voice avec Flo Delavega. Un extrait qui l’a complètement atterré. On fait le point pour vous !

Dans « Les enfants de la télé », Jérémy Frérot a eu le privilège de voir défiler à l’écran un détail inoubliable de son aventure dans The Voice : son casting. Des clichés qui ont quelque peu déstabilisé le chanteur de 30 ans ! Et pour cause…

Jérémy Frérot taquiné par Laurent Ruquier sur France 2

En 2013, les inconditionnels de « The Voice » ont rencontré pour la première fois le duo formé par Flo Delavega et Jérémy Frérot. Le passage des Fréro Delavega sur le plateau de TF1 restera dans les annales. Après avoir connu un succès sans précédent, les deux jeunes hommes ont décidé de continuer leur chemin chacun de son côté en 2016. Depuis, ils mènent leurs carrières en solo.

Jérémy Frérot est un père de famille comblé. Avec Laure Manaudou, ils viennent d’avoir un second enfant. Sur le plan professionnel, son nouvel opus intitulé « Meilleure vie » est dans les bacs depuis le mois de février dernier. Un album qui reflète sa personnalité, comme il l’a confié lors d’une récente entrevue. Avant le lancement de ce nouveau projet, il était convié par Laurent Ruquier dans son émission « On est en direct ».

L’occasion pour l’animateur des grosses têtes de ressortir quelques casseroles à son invité. Il a ainsi remis sur le tapis une chute inoubliable qui a eu lieu en plein concert. Mais les images qui vont défiler plus tard sous ses yeux vont l’embarrasser au plus haut point. Il s’agit de son casting lors de sa participation au célèbre télé-crochet de La Une.

Des images déroutantes

Laurent Ruquier a alors commencé par commenter : « Vous étiez rigolos tous les deux » avant de diffuser des images à l’écran. On y voit le jeune homme déclarer : « Moi c’est Jérémy Frérot. J’ai 23 ans. Je suis étudiant en Staps ». Puis, lorsqu’un individu dissimulé derrière la caméra lui demande trois adjectifs pour qualifier son acolyte, il commence à avoir la mine déconfite. « Pfff, comment on dit là ? Il se projette dans…. » marmonna-t-il.

Son ami tente alors de venir à sa rescousse en répondant : « Genre qui fait des plans, qui se projette ». Si la séquence indiquant qu’il était bronzé a plutôt amusé Clara Morgane, on ne peut pas en dire autant pour le principal concerné. Déstabilisé, il a lâché : « Oh p…, c’est horrible, c’est malaisant (…) Je suis complètement abruti ». Ambiance…